Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

On n’a pas tout essayé (surtout pas les solutions simples et géniales)

Par exemple, le Prof. Marc Chesney, Directeur du Département de Banque et de Finances, Professeur de Quantitative Finance à l’Institut fur Banking und Finance (IBF) de l’Université de Zürich, favorable à l’instauration d’un « revenu de base inconditionnel », explique que son financement ne poserait aucun problème, au contraire. Il suffirait de taxer toutes les transactions électroniques, soit aujourd’hui, en Suisse, 100 000 000 000 000 (cent mille milliards) par an.

0,2% de cette somme font 200 000 000 000 (deux cents milliards) soit plus que tous les impôts existants.

Si le revenu de base nécessitait deux cents milliards supplémentaires, on passe de 0,2 à 0,4%

Bonus, on économiserait le temps perdu par les contribuables et les agents publics à gérer les impôts actuels (quand on retire 100 au distributeur de billets, on verse 40 centimes d’impôts, etc.)

Certes les entreprises de trading à haute fréquence risquent de quitter le pays. Bon débarras ! D’autres viendront, celles qui font du business « réel ».

https://www.youtube.com/watch?v=1HJ38scn7PE

Tag(s) : #Fiscalité

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :